Skip to content

LEAP Sénégal

Groupe multipartite local à Ndiob

Résumé du projet

LEAP est une initiative sénégalaise appartenant à ses parties prenantes : Dans actuellement deux communes pilotes (Ndiob et Bokhol), les GMP locaux veillent à ce que leurs installations électriques répondent aux besoins de la communauté. La phase II vise à porter le nombre de communes LEAP à dix en 2023.

Un GMP national à Dakar, présidé par le ministère de l’énergie et du pétrole et réunissant des représentants de haut niveau du gouvernement, des entreprises et de la société civile organisée, continuera à discuter et à proposer les changements et les réformes nécessaires dans le secteur.

Un groupe consultatif international présidé par le professeur Peter Eigen, fondateur de Transparency International, continue de s’inspirer de l’expérience sénégalaise pour élaborer une norme de gouvernance internationale en matière d’électrification rurale, afin de préparer l’expansion à grande échelle du LEAP au Sénégal et en Afrique.

Les acquis de 2022

Le gouvernement du Sénégal, sous la présidence de S.E. Sophie Gladima, ministre du pétrole et de l’énergie, et les principaux décideurs des secteurs public, privé et civique du Sénégal ont lancé conjointement leur GMP national LEAP le 24 février 2022. Ce forum de haut niveau se réunit désormais régulièrement pour promouvoir et gouverner LEAP au Sénégal, adapter l’initiative aux besoins du pays, et observer et délibérer sur les éléments de la gouvernance du secteur qui peuvent entraver ou décourager l’investissement local ou empêcher l’engagement des parties prenantes. Les membres de haut niveau comprennent des représentants du ministère du Pétrole et de l’Énergie, les directeurs de la Société nationale d’électricité du Sénégal (SENELEC), de l’Agence sénégalaise d’électrification rurale (ASER) et de l’Agence nationale des énergies renouvelables (ANER), le Réseau des Villes et Communes vertes et écologiques du Sénégal ; Coperes, l’Association nationale du secteur privé des énergies renouvelables ; Enda Energie et Energy4Impact, des OSC qui visent à l’accès à l’énergie et aux conséquences du changement climatique au Sénégal ; et d’autres décideurs de haut niveau.

Notre Secrétariat LEAP a facilité le lancement de GMP locaux dans deux communes pilotes LEAP, Ndiob au centre du Sénégal et Bokhol au nord, sur les rives du fleuve Sénégal. Les acteurs locaux se réunissent régulièrement pour accompagner leurs projets d’électrification d’une participation communautaire et d’un cadre de gouvernance approprié afin de garantir aux communautés un accès adéquat. Le Secrétariat LEAP a aidé à établir la gouvernance interne, les règles d’engagement et les processus de nomination des membres des deux GMP. Il facilite également leur travail en analysant les développements de l’électrification et en élaborant des propositions pour l’accès nécessaire, la réglementation et la gouvernance de ces programmes d’électrification, qui alimentent et étayent par la suite les discussions au niveau du MGP national.

Des conseils sont offerts par un groupe consultatif international expérimenté composé d’experts du secteur de l’électricité et de la gouvernance, hébergé par la Berlin Governance Platform. Cette organisation à but non-lucratif a déjà lancé avec succès l’Initiative pour la transparence des pêches (FiTI). Le groupe consultatif international LEAP est présidé par le professeur Peter Eigen, fondateur de Transparency International et président fondateur de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE), et comprend des experts tels que le professeur Eicke Weber, un scientifique de premier plan dans le domaine de l’énergie solaire, Maximilian Jarrett, directeur sortant du programme Afrique de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), Abdoulaye Ba, vice-président de COPERES, ainsi que plusieurs représentants de sociétés d’énergie et des experts du secteur et de la gouvernance. Le groupe consultatif rassemble des expériences internationales comparatives afin d’optimiser la méthodologie du LEAP, de rédiger une norme LEAP et de conseiller les groupes multipartites national et locaux au Sénégal. Le groupe consultatif veillera également à ce que la méthodologie LEAP puisse être reproduite dans d’autres pays africains. 

Un secrétariat international LEAP, avec des bureaux à Berlin et à Dakar, fournit les services de secrétariat nécessaires à tous les aspects de la mise en œuvre de LEAP.

An international LEAP Secretariat with offices in Berlin and Dakar provides the necessary secretarial services for all aspects of LEAP implementation.